Le projet de la ligne 4 de tramway : Nice, Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer

Tramway cagnes

La réalisation de la ligne 1 de tramway, mise en service fin 2007, puis des lignes 2 Est-Ouest et 3 entre l’aéroport et Saint-Isidore livrées dans leur totalité en 2019, constituent les éléments majeurs du réseau de tramway de la Métropole Nice Côte d’Azur. La ligne 4 sera la prochaine ligne de tramway structurante venant…

La réalisation de la ligne 1 de tramway, mise en service fin 2007, puis des lignes 2 Est-Ouest et 3 entre l’aéroport et Saint-Isidore livrées dans leur totalité en 2019, constituent les éléments majeurs du réseau de tramway de la Métropole Nice Côte d’Azur. La ligne 4 sera la prochaine ligne de tramway structurante venant compléter ce réseau.

 

Présentation du projet :

Le projet de la ligne 4 de tramway a été inscrit dans le schéma directeur du réseau de transport urbain à l’horizon de 2030, schéma directeur ayant fait l’objet d’une concertation publique en 2009. Le Conseil Métropolitain du 23 juillet 2020, approuvant le bilan à mi-parcours du schéma directeur 2030, et l’actualisant à 2040, a affirmé la création d’une ligne structurante de tramway entre Cagnes-sur-Mer et Nice-Ouest en passant par Saint-Laurent-du-Var.

La création de la ligne 4 de tramway est un projet d’envergure pour le territoire métropolitain. Il va permettre de desservir les 2ème et 3ème villes de la Métropole Nice Côte d’Azur (Cagnes-sur-Mer et Saint-Laurent du Var) et de les relier au cœur de la plaine du Var et de ses nombreuses connexions vers le reste du territoire.

Cette ligne reliera le quartier de Saint Augustin/Grand Arénas sur la commune de Nice et le centre-ville de Cagnes-sur-Mer, en passant par Saint-Laurent du Var.

 

Les objectifs de la ligne 4 de tramway s’articulent autour de 3 axes : environnementaux, climatiques et économiques. Le but étant de requalifier les espaces publics en proposant un mode de transport doux et moins polluant. L’arrivée de ce nouveau mode de transport est une véritable opportunité pour changer profondément la physionomie de la basse rive droite du Var

 

Les enjeux :

  • Améliorer l’offre de transport : en développant les transports en commun pour permettre de relier les quartiers,
  • réduire la part de l’automobile : au profit des transports en commun et faciliter le report modal avec la création de parcs-relais : à la gare de Saint-Laurent-du-Var, au débouché du Val Fleuri et au terminus du parc des sports Sauvaigo,
  • desservir les principaux pôles économiques : l’aéroport, l’Arénas, l’institut Arnault Tzanck, le quartier des Vespins et de la gare, CAP 3000 et le centre-ville de Saint-Laurent-du-Var, l’hippodrome, le centre-ville de Cagnes sur mer, les équipements de proximité,
  • requalifier l’espace public et développer les modes doux : en élargissant les trottoirs, en embellissant et en végétalisant les espaces partagés.

 

Les bénéfices attendus :

  • Moins de pollution et de bruit
  • Une ville plus belle, apaisée et plus moderne
  • Une ville plus verte et un cadre de vie requalifié
  • Une offre de transport supplémentaire et des facilités de déplacement sur des axes saturés
  • Des solutions pour favoriser l’intermodalité : création de parcs-relais
  • Une ville plus attractive qui favorise l’activité économique

 

Le tracé :

 

Depuis l’Est, le terminus de la ligne 4 se situe sur l’axe Nord-Sud dans le pôle d’échanges multimodal du Grand Arénas à proximité immédiate de la future gare Nice Aéroport et des stations des lignes 2 et 3. La voie ferrée de la ligne 4 sera raccordée à celle de la ligne 2 afin de permettre le remisage des rames au centre de maintenance Charles Ginesy.

Le tramway emprunte ensuite la rampe de l’axe Nord-Sud du Grand Arénas pour se raccorder en position centrale et axiale de la promenade des Anglais en direction de l’Ouest.

L’ouvrage de franchissement du Var de la RM6098 est utilisé pour rejoindre en rive droite du Var Saint-Laurent-du-Var, puis le chemin des Paluds afin de prendre l’itinéraire RM6007, route des Vespins.

Le tramway emprunte ensuite la RM6007, puis l’avenue de Nice jusqu’au carrefour du boulevard Maréchal Juin à Cagnes-sur-Mer. Il entre ensuite au centre-ville jusqu’au square Bourdet. Au-delà, la ligne de tramway chemine jusqu’au parc des sports Pierre Sauvaigo.

 

Les visuels présentés sont des intentions d’aménagement du projet de la ligne 4 de tramway. Les documents présentés ne sont pas figés pour les études futures et sont susceptibles d’évoluer.

Nice – Raccordement du Grand Arénas sur la promenade des Anglais

 

Saint-Laurent du Var – Route du Bord de Mer

 

Saint-Laurent du Var – Route des Vespins

 

Cagnes-sur-Mer – Pôle d’échange Multimodal avec P+R au débouché du chemin du Val Fleuri sur la RM 6007

 

Cagnes-sur-Mer – Boulevard Maréchal Juin

 

 

Chiffres clés

 

Au stade actuel, les caractéristiques du projet porté par la Métropole Nice Côte d’Azur sont susceptibles d’évoluer lors des études de définition :

– 7,1 km de tracé

– 3 villes traversées : Nice – Saint-Laurent-du-Var – Cagnes-sur-Mer : 1ère ligne de tramway à sortir de Nice et à franchir le Var

– 13 stations : une tous les 500 m environ

– 300 personnes = capacité d’une rame de 44m

– 20 minutes entre les deux terminus

– 182 000m² requalifiés de façade à façade

– 800 arbres conservés et plantés (100 à Nice, 200 sur Saint-Laurent-du-Var et 500 à Cagnes-sur-Mer)

– 3 P+R créés : Gare de Saint-Laurent-du-Var, Val Fleuri et Parc des Sports Sauvaigo

– 247 M€ HT = coût total du projet (valeur mars 2019) du Grand Arénas jusqu’au parc des sports Pierre Sauvaigo

Calendrier

 

Juillet 2020 : délibération du Conseil Métropolitain approuvant le bilan à mi-parcours du schéma directeur 2030, et l’actualisant à 2040, afin de répondre notamment aux objectifs du Plan de Déplacements Urbains et du Plan Climat Air Energie Territorial

1er trimestre 2021 : concertation publique réglementaire

2021 : poursuite des études de maitrise d’œuvre et préparation des enquêtes et procédures légales

2022 : enquêtes publiques (environnementale, loi sur l’eau, utilité publique, foncière…) et déclaration d’utilité publique

Fin 2022 : déviation des réseaux

2023 – 2025 : travaux et essais

Début 2026 : mise en service de la ligne